Conférences

Conférences:

  • L’apport des philosophes de l’Ecole de Bruxelles d’Eugène Dupréel à Chaïm Perelman
    par Stefan GOLTZBERG
    Organisé par le Centre Perelman de Philosophie du droit
    dans le cadre du Cycle de Conférences ‘Le Droit selon l’Ecole de Bruxelles’
    Lieu: ULB, Campus du Solbosch, Bâtiment A, local AW1.125, aenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles
    Heure: de 16h à 18h
    Renseignements:
    Sylvie Riche
    E-mail: sylvie.riche@ulb.ac.be

Affiche_-_Ecole_de_Bruxelles_-_final2light-2

  • Dans le cadre du colloque : Écriture(s) et représentations du langage et des langues, 25-26 janvier 2013, Stefan Goltzberg donnera, le 25 janvier 2013, une communication sur le thème :Système d’écriture, littéralité, herméneutique biblique et talmudique (12h15-12h45)Société d’Histoire et d’Épistémologie des Sciences du Langage (SHESL) – Histoire des Théories Linguistiques (HTL) Pôle des langues et civilisations, 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris
  • Introduction au cours de logique et argumentation (Stefan Goltzberg) – Lundi 6 septembre 2010 — 14h15 – 15h05
    Auditoire Hotya, Université de Mons. Franchir le Cap…
    Cours introductifs
    A Mons et à Charleroi
    du 1er au 10 septembre 2010

.

  • Exposé de Stefan Goltzberg sur la
    « Réception messianique et apocalyptique du Livre de Daniel au 17ème siècle : regards croisés entre judaïsme et christianisme »

Lundi 13 Septembre ·18h00

Lieu: Institut Emile Jaques-Dalcroze
Rue Henri Wafelaerts 53, 1060 BXL
Bruxelles, Belgium

Entrée libre

.

.
.
MAÎTRE DE SÉMINAIRE : STEFAN GOLTZBERG, PHILOSOPHE
Les trois religions dites du livre – judaïsme, christianisme, islam – sont avant tout
des religions du texte et de l’image. Ces religions sont tributaires d’une tension :
d’un côté, l’humain est fait à l’image du divin ; d’un autre côté, la fabrication d’image
est interdite. Chaque religion a su trouver une réponse originale, pour gérer cette
tension. Or, le statut de l’image ne se comprend qu’une fois mis au jour le rapport
au texte. Le texte est-il contenu dans un rouleau, est-il lié à une langue particulière,
à un système d’écriture particulier, ou encore le texte coïncide-t-il avec le monde
lui-même ? C’est précisément le rapport texte/image que ce séminaire se propose
d’étudier.
Pour ce qui est du texte (biblique ou coranique), il est parfois, selon telle ou
telle religion, accompagné d’illustrations, de calligrammes, d’ornements, autant
de moyens pour l’image de prolonger le texte. Une large part du christianisme
intégrera d’autant plus les images qu’il les considérera comme une forme de texte :
les images seraient « la Bible des illettrés ».
Plus récemment, les religions abrahamiques sont confrontées aux nouveaux
médias et tenues de se positionner. Le refus pur et simple de l’image n’est plus
possible, à supposer qu’il l’ait jamais été. Face à la publicité, à l’art contemporain,
voire à la caricature, les religions répondent de différentes façons, mais aucune
d’entre elles ne rejette, par exemple, l’image photographique. Ceci n’est pas sans
raison.
Dans l’hypothèse strictement aniconique, où toute image serait supprimée, il
resterait l’image discursive, l’apologue, l’homélie, la glose. Décidément, l’interdit
de l’image est un principe général qui laisse à l’imagination le soin d’en fixer
l’application.

LUNDI DE 18 À 20 H
AVRIL 19, 26 / MAI 3, 10
.
.
.

.

.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s